Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La Fin de la nuit

La Fin de la nuit

La Fin de la nuit

Sur France 3 (vidéo à la demande), et en librairie dès à présent !

Le roman

« Je n’ai pas voulu donner dans La Fin de la nuit une suite à Thérèse Desqueyroux, mais le portrait d’une femme à son déclin, que j’avais peinte déjà du temps de sa jeunesse criminelle. Il n’est aucunement nécessaire d’avoir connu la première Thérèse pour s’intéresser à celle dont je raconte ici le dernier amour. » François Mauriac, Préface de La Fin de la nuit, Rome, fête de l’Épiphanie, 1935

François Mauriac renoue dans La Fin de la nuit, publié chez Grasset en 1935, avec l’héroïne qui traverse de nombreux textes : Conscience, instinct divin (1927), sorte d’ébauche du roman qui assoira sa renommée Thérèse Desqueyroux (1927), Thérèse chez le docteur et Thérèse à l’hôtel, deux nouvelles parues en revue en 1933. Dans ce dernier opus, sorte de « fin de Thérèse », comme le mentionne son auteur, on retrouve l’atmosphère de Paris et des Landes, la solitude qui enferme les personnages, le retour à la terre natale et cet espoir (vain ?) de connaître enfin le véritable amour, et de sortir de la nuit...

A l’époque de la publication de La Fin de la nuit, un jeune auteur, alors inconnu, réglera ses comptes avec la littérature « académique » et le côté tout-puissant de l’auteur démiurge. Dans son article « M. François Mauriac et la liberté » (NRF), Jean-Paul Sartre sera à l’origine d’une fameuse querelle littéraire reprochant à Mauriac la prédestination de ses personnages avec son fameux mot : « Dieu n’est pas un artiste. M. François Mauriac non plus. » (cf. Mauriac et Sartre. Le roman et la liberté, Caroline Casseville, L’Esprit du Temps, 2006)


Les adaptations

Mardi 10 janvier 2017 sur France 3 à 20h55, rendez-vous avec La Fin de la nuit , une adaptation libre et contemporaine du roman de François Mauriac, signée Lucas Belvaux (Rapt, 38 Témoins, Pas son genre, Chez nous...). Le rôle de Thérèse Desqueyroux est interprété par la comédienne et réalisatrice Nicole Garcia, celui de sa fille Marie par Louise Bourgoin et Amir El Kacem joue le rôle de Mourad, amant de Marie.

Malade, Thérèse vit à Paris, avec pour seule compagnie Nanda, son aide ménagère. Un soir, la visite impromptue de Marie, sa fille, ravive les souvenirs de sa vie passée. Comme sa mère vingt ans plus tôt, Marie a quitté sa vie bourgeoise dans l’espoir d’épouser Mourad, un étudiant d’origine maghrébine, au grand dam de sa famille bordelaise. Convaincue qu’elle peut enfin faire le bonheur de sa fille, Thérèse entreprend de rencontrer le bel indécis...

Une première adaptation du roman de François Mauriac La Fin de la nuit a été signée par Albert Riera en 1966. À l’instar du roman, à laquelle elle reste très fidèle, cette adaptation est la suite du film de Georges Franju Thérèse Desqueyroux (1962), dont l’action se situe vers 1935, à Paris et dans les Landes. Ce sont les mêmes acteurs Emmanuelle Riva et Philippe Noiret qui endossent les rôles principaux.
À visionner sur le site de l’INA actuellement : INA.fr